Journées Européennes du Patrimoine - Le patrimoine industriel comme enjeux littéraires

Mercredi 24/09/2014 - 18:30
L'Espace du 57 | 57 rue de Flers | Lille 59000 | France

 

 

Une soirée thématique "Le patrimoine industriel comme enjeux littéraires", animée par Julien Delorme, à qui l’on doit les fameuses "Soirées de  la petite édition" à la librairie MK2, quai de Loire à Paris.

Invités : Martine Sonnet, Leo Henry et Lucien Suel

On aurait tendance à limiter la notion de patrimoine industriel à une remise en valeur de pratiques, de techniques, et surtout de constructions des temps passés ; on aurait tort ! Ce serait enterrer bien vite un héritage encore vivace qui s’exprime de manières multiples par le biais des arts et des mémoires ; un héritage qui se conjugue aussi bien au passé qu’au présent, et même au futur. Les arts se sont largement emparés de ces sujets : projets photographiques autour de friches, sculpture, peinture, théâtre et performances abondent. La littérature n’est bien sûr pas en reste et c’est par son prisme que nous évoquerons, en compagnie d’auteurs, les expressions culturelles contemporaines de ce patrimoine : archéologie du geste, grands projets, réalisations architecturales et motifs esthétiques autant que modes de vies ouvriers, mémoires du travail et luttes sociales. Un voyage au travers des formes de la littérature, poésie, fiction d’anticipation, chronique sociale, texte psychogéographique ou témoignage littéraire, pour aborder tous les temps de l’industrie.

 

Martine Sonnet est historienne des femmes à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (UMR CRNS/ENS). Moderniste, elle est ouverte au contemporain et très sensible aux confrontations et aux échanges interdisciplinaires.
En marge de ces travaux, elle a publié Atelier 62 en 2008, récit littéraire “à la première personne” infusé d’archives à propos des forges de l’usine Renault à Billancourt dans lesquelles son père a travaillé. Depuis, elle développe une écriture plus personnelle, notamment sur internet sur son blog L’employée aux écritures.

 

Scénariste, écrivain, gagnant dugrand prix de l’imaginaire 2010 dans la catégorie nouvelle, Léo Henry évolue à la frontière des genres. Il invente, en collaboration avec Jacques Mucchielli, la ville de Yirminadingrad, territoire littéraire futuriste à tendance post-exotique, qu’ils explorent avec de nombreuses collaborations le temps de trois livres parus aux éditions L’Altiplano (Yama Loka Terminus) puis Dystopia Workshop (Bara Yogoï, Tadjélé). Un quatrième recueil, collectif, est en préparation.

 

Poète et écrivain français, Lucien Suel a édité plusieurs numéros de la revue The Starscrewer consacrée à la poésie de la beat generation et ensuite, Moue de Veau, magazine dada punk. Il anime les éditions Station Underground d’Émerveillement Littéraire et le blog littéraire Silo.
Il a écrit Je suis debout, Mort d’un jardinier, La patience de Mauricette et Blanche étincelle, parus aux éditions La table ronde, mais aussi Le Lapin Mystique dans notre collection Les Périphéries (2014) ainsi que D'Azur et d'Acier dans la collection la Sentinelle (2010) dont il créé une adaptation orale en 2014 pour l'application Les Murs ont des Voix.

 

Entrée libre

Une rencontre organisée par l'association mémoires du Travail et La Contre Allée.

Pour aller plus loin