La véritable histoire de Matías Bran, livre 1 : Les usines Weiser

 

Première partie d’une saga familiale qui commence en Hongrie à la fin du XIXe siècle et se termine à Madrid au début du XXIe siècle

Ce premier volet s’étend jusqu’en 1920. L’histoire se concentre sur la Révolution hongroise de 1919, sur les événements qui l’ont précédée et ceux qui lui ont succédé en Europe, par le prisme des protagonistes, un groupe d’ouvriers et ouvrières insurgés de l’usine d’armement Weiser sur l’île de Csepel, à Budapest.

 

Une déclaration radicale contre le capitalisme et les sociaux-démocrates

Les travailleurs des usines Weiser apprennent à lire clandestinement sur les pages du Manifeste communiste de Karl Marx, ils se mobilisent dans des mouvements de lutte collectifs pour revendiquer de meilleures conditions de travail et de logement auprès de leur patron, un éternel absent dont ils ne connaissent que le nom, Weiser.

Au-delà de cette trame narrative mêlant l’histoire personnelle de Matías Bran à celles de ces ouvriers, se découvre une chronique minutieusement documentée sur le mouvement révolutionnaire mondial qui débuta en 1917 en Russie et se poursuivit après la Première Guerre mondiale jusqu’aux États-Unis : ses réussites, ses échecs et son impact aujourd’hui.


"Si vous partez, le contremaître nous fera travailler encore plus d’heures, nous, les femmes, pour fabriquer les balles avec lesquelles vous tuerez les hommes des ouvrières russes qui travaillent nuit et jour, sans répit, pour fabriquer les balles avec lesquelles leurs hommes vous tueront, vous."

 

Le Conseil Régional du Nord et du Pas-de-Calais a apporté son soutien à l'édition de La véritable histoire de Matias Bran. 


 

Isabel Alba

Isabel Alba est une écrivaine, scénariste, photographe. Ces quinze dernières années, elle a allié son activité littéraire et artistique avec l’enseignement dans le domaine de l’audiovisuel. La véritable histoire de Matías Bran est son deuxième roman. Ont été publiés aux éditions Montesinos Baby Spot (2003) et un livre sur la narration au cinéma, Derrière la caméra : le script pour le film (2011) qui a reçu le prix « María de Maeztu ».

Michelle Ortuno (traductrice)

Michelle Ortuno est agrégée d’espagnol. Après des études doctorales à l’Université de Pittsburgh, USA, (Hispanic Langages and literatures), elle enseigne en lycée.

Extraits

Téléchargement