« Moi et les gens de ma génération, les enfants de la Transition, nous avons grandi heureux dans les années 90, avec l’illusion que cela avait été un chemin de roses, sans violence. Depuis, nous avons découvert les fissures du conte (…). » Pablo Martín Sánchez

L'instant décisif se déroule sur 24 heures et débute le 18 mars 1977, le jour de naissance de l’auteur, à minuit. Nous sommes à Barcelone, peu de temps avant les premières élections démocratiques depuis la dictature ; l’année la plus violente de la Transition. 

« J’ai écrit ce roman pour savoir ce qui c’était passé le jour où je suis né. J’avais essayé de le faire dans une nouvelle de mon livre Frictions, intitulée «Faustine», mais je voulais aller plus loin. Je voulais offrir une pluralité de voix et de points de vue sur cette période : celles d’une gamine, d’un jeune professeur, d’une étudiante, d’un vieux patron, d’un lévrier ou d’un portrait accroché au mur. Et ce que j’ai découvert, c’est que l'on n’a pas tout à fait réussi à résoudre les problèmes de jadis : le harcèlement scolaire, la maltraitance animale, le terrorisme, l’abus de pouvoir, le sexisme, les enfants volés… La violence, enfin, la violence dans toutes ses formes et avec tous ses masques. »

 

Pablo Martín Sánchez nous présente L'Instant décisif from La Contre Allée on Vimeo.

Genre
Collection

Pablo Martín Sánchez

Un auteur - traducteur salué par la critique

D’abord avec Fricciones, finaliste du prix "La Tormenta en un Vaso" dans la catégorie meilleure révélation. Puis en 2012 avec un premier roman imposant (pas moins de 600 pages tout de même) El anarquista que se llamaba como yo (L’Anarchiste qui s’appelait comme moi) aux éditions Acantilado, primé Meilleure Première Œuvre par le journal El Cultural. Mais aussi en tant que traducteur avec Anima de Wajdi Mouadwad, primé "el Premi Llibreter 2014" (Meilleur roman étranger). Son prochain roman paraîtra en 2016 aux éditions Acantilado.

Jean-Marie Saint-Lu (traducteur)

Jean-Marie Saint-Lu est l’auteur de plus d’une centaine de traductions. Grand « passeur » d’auteurs espagnols et latino-américains (Alfredo Bryce-Echenique, Juan Marsé, Antonio Munoz Molina, Elsa Osorio, Eduardo Berti, Fernando Vallejo, Vilma Fuentes, Jordi Soler…), il est notamment le traducteur de tous les livres de Carlos Liscano, parus chez Belfond, et donc un de ses lecteurs privilégiés.

Téléchargement