Alternantes FM

Extraits d'un dialogue entre deux chroniqueurs sur la radio AlterNantes le 03/03/2018 lors de l'émission Voyage au bout du livre : Des auteurs…des livres… 

Amandine Glévarec nous parle de La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank de Thomas Giraud. (pour écouter l'émission en entier, c'est par ici.)

 

" - (...) On a peu de choses. D’ailleurs dans son roman, Thomas ne pouvait pas en dire plus. 

- Mais non parce qu’en fait on n’en sait pas tellement. C’est là que ça devient intéressant d’un point de vue stylistique. Thomas intercale des passages au « il » puisque c’est vraiment une biographie et il ajoute aussi des passages au « je » donc il prend vraiment possession de ce corps finalement, parce que c’est un roman qui est très charnel. La greffe de peau a été très importante dans la vie de Jackson. Je pense que ça a été un déclencheur aussi. Finalement il était mal dans sa peau et c’était vécu comme cela. Donc cette façon d’intercaler des « je » aussi, de se mettre à la place de son personnage, parce que quelque part il faut bien aussi combler des trous. C’est une biographie qui est totalement incomplète. (…) De tout ce livre sort une mélancolie. (…)

- Encore un mot peut-être Amandine sur ce livre. Globalement, c’est un livre que tu as bien aimé. C’est un tour de passe-passe quand même de faire un livre qui n’est pas une biographie d’un chanteur mais un livre inspiré librement du peu de la vie que connaissait Thomas Giraud de ce personnage-là.

- C’est un hommage certainement d’une part. Et puis ce qui est intéressant, c’est vraiment l’écriture de Thomas, pour en venir vraiment à un point de vue littéraire. C’est vrai qu’il y’a une mise à distance toujours. J’ai beaucoup beaucoup aimé cette alternance de « je ». On ne sait plus si c’est Thomas qui parle ou si c’est Jackson en fait. "