Avis libraires

L'avis des libraires

 

« Un superbe requiem littéraire pour un musicien maudit méconnu. Les destins brisés, les âmes bancales, font les plus beaux romans : celui-ci ne fait pas exception. Déchirant. »

Le mot du libraire de Librairie Delamain pour Paris Librairie

 

« Comment un dimanche s’enchante ! Il suffit d’un livre » ; 

« Tu sais à quoi ça tient la vie, comment ça se balance entre deux accords en la mineur et en sol. On est en 1954 dans l’état de New York quand l’explosion ravage la salle de classe de Jackson, le feu s’empare de tout, du bois des murs, du poids des corps. Quinze vont y laisser leurs vies et surtout Donald, l’ami de Jackson.

Cela ne suffit pas à faire un livre, me direz-vous et vous aurez raison, mais ce qui est prodigieux dans ce récit roman, c’est que Thomas Giraud a réussi à y mettre de la chair, de la vraie entre les cordes de la guitare, dans le plus profond des cordes vocales de ce Jackson C. Frank dont je ne connaissais rien, et dont j’écoute désormais l’unique album en boucle.

Dire que la musique et la littérature sont deux sœurs qui se regardent l’une l’autre prend ici tout son sens, car la musique de l’écriture de Thomas Giraud a cette évidence quand on la confronte à la musique de Jackson. Alors, oui, c’est quoi cette histoire, celle de celui qui a juste été « the man next door », tout près de piquer la place d’un prix Nobel de littérature à la voix nasillante. L’histoire d’un homme aussi qui ne fera que frôler le succès, car d’autres feront en sorte qu’il lui échappe.

Thomas Giraud a de la magie dans l’écriture, il nous convie dans le salon de Jackson, nous donne à lire ses doutes, ses tragédies, tous les drames qui ont ponctués son existence, dans la rythmique d’un arpège inquiet et d’une voix râpée. C’est juste beau, oui, juste beau… (...)

Encore un truc, Thomas Giraud sera chez nous le vendredi 23 mars! On a hâte! »

Jean-François Delapré, Librairie Saint Christophe, Lesneven (29) (lire l'avis)

 

« Né dans les flammes, il aurait pu être l’égal de Bob Dylan, à qui il est comparé par les connaisseurs. Il aurait fallu pour ça qu’il soit un personnage de roman. Mais Jackson C. Frank fut bien réel. Et c’est son destin que nous raconte, superbement, Thomas Giraud. D’une écriture fine et pudique, il nous raconte ce qui aurait pu être une success story de légende, mais qui se termine dans la misère la plus totale dans les rues de New York. (...) tout cela nous est décrit avec sensibilité et beaucoup de grâce par l’auteur, qui réussit à nous faire entendre aussi bien la musique que les silences de Jackson C. Frank. Vous croiserez Elvis, Bob Dylan, Simon et Garfunkel. Vous y rencontrerez surtout Ce chanteur qui aurait pu…. La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank est à ranger parmi les plus belles biographies, celles qui, la plupart du temps, nous parlent des perdants magnifiques. »

Antoine Jarrige, Cultura, Bègles (33) sur son blog Bonnes feuilles et mauvaises herbes (lire l'avis)

 

« Une déflagration précoce, une greffe cutanée, autant d'épreuves additionnelles qui créeront des vibrations intenses faisant sonner des cordes sensibles. Belle évocation de cet auteur-compositeur, adoubé par le 'King', puis sa vie se désagrégea dans l'anonymat. Enfin un retour en grâce pour ce déclencheur émotionnel alléluia. »

Coup de coeur de Jérome, Fnac de Nantes (44) (lire l'avis)

 

« C’est toujours un IMMENSE bonheur de lire Thomas Giraud ! »

Myriam Robert, Le Hall du Livre, Nancy (54)

 

« J’ai terminé le Thomas Giraud, il sera dans ma sélection de coups de cœur de janvier. C’est un très beau texte, déchirant et je trouve que l’écriture, avec les glissements de narrateur, est en parfaite adéquation avec le fond. J’ai été très émue par cette âme bancale, d’ailleurs je n’écoute que Jackson C. Frank depuis 1 semaine ! »

Mathilde Guiraud, Librairie Delamain, Paris (15°)

 

« Après Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes, Thomas Giraud donne voix à un perdant magnifique, Jackson C. Franck, musicien, né d'un terrible incendie, qui croisa la route d'Elvis, de Dylan et de Simon and Garfunkel, avant de finir sa vie, diminué et aveugle, terré dans le silence. Très beau portrait, à l'écriture intime, intense, où s'inscrivent en creux les rêves et les renoncements d'un homme, clochard céleste, bohème et désargenté, qu'on dirait enfermé à jamais dans ce corps d'enfant meurtri. »

Madeline Roth, Librairie L’eau Vive, Avignon (84)

 

« Venez rencontrer Jackson C. Frank, ce « Rimbaud de la folk » à l’unique et parfait album. Un destin à la fois poétique et tragique servi par la magnifique plume de Thomas Giraud. Ou plutôt, au son de la plume de ce musicien des mots. » Marie-Laure Turoche, Librairie Coiffard, Nantes (44)

 

« "The Sound of silence" chantaient Paul Simon et Art Garfunkel. "Le son du silence".

Le silence fait-il du bruit? Pourquoi? Et quel est-il? Cela pourrait-être le point de départ du roman de Thomas Giraud. Comment peut-on être l'homme d'un seul disque enregistré à Londres par Paul Simon? Pourquoi Jackson C. Frank après la sortie de cet album "Blues Run The Game" est-il retombé si rapidement dans l'oubli? Pourquoi s'est-il effacé silencieusement alors que ses chansons étaient reprises par les plus grands dans l'ignorance du public?

Après les montagnes et les ruisseaux d'Elisée Reclus, Thomas Giraud nous transporte dans une autre vie marginale, mystérieuse, mélancolique. Celle d'un musicien talentueux dont l'oeuvre et la vie sont devenues une ballade silencieuse. Et sous la plume de Thomas Giraud cela donne un texte envoûtant, scandé par les accords et les désaccords intérieurs d'un homme traumatisé dans son corps, guetté par la folie. Ce cheminement littéraire et musical nous touche indéniablement. »

Marie-Laure, Lyonel et Stéphanie, Librairie Coiffard, Nantes (44) (lire l'avis)

 

« Je ne connaissais pas le destin de ce chanteur maudit ce Jackson C. Frank méritait un hommage et que l'on se penche sur son destin, c'est chose faite avec ce roman. Un homme qui est passé à côté d'une carrière artistique dans la lignée d'un Dylan qui prenait la lumière. Un disque enregistré comme Les Illuminations de Rimbaud et puis on ne l'a plus jamais revu, prenant un chemin de traverse. Une belle écriture qui nous donne à lire un chanteur qui vivait son art sans se poser de question, seulement la musique. »

David Goulois, Cultura, Chambray Les Tours (37)

 

« Lire et écouter ! Vous ne connaissez ni Thomas Giraud ni Jackson C. Frank ? Quelle chance ! Vous êtes sur le point de faire deux formidables découvertes en un seul livre ! Lisez La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank, tout en écoutant l’album Blues run the game, vous en aurez plein les mirettes et plein les oreilles, plénitude garantie ! 

Thomas Giraud nous avait déjà emballé avec son portrait d’enfance d’Élisée Reclus, avant les ruisseaux et les montagnes, un récit tout en finesse, parsemé de bouts de pensée fictifs et profondément marquants, il nous revient avec une « exo-fiction » sur la vie du plus illustre des chanteurs folk inconnus ! Américain, Jackson C. Frank a eu une vie complètement incroyable, pleine de drames mais aussi d’instants qui auraient pu s’avérer décisifs : une rencontre avec Elvis Presley, un disque enregistré grâce à Paul Simon… Pourtant, après un seul album, Jackson C. frank disparaît de la circulation. Thomas Giraud se plaît à essayer de combler les vides, à imaginer ce qu’a pu être la vie de cet artiste hors norme, qui conçut une dizaine de chansons fantastiques avant de retomber dans le silence !

Un roman émouvant et fascinant, dans lequel la musique résonne à chaque page et qui se penche sur la passionnante et ensorcelante question de la création ! »

Marianne K, Librairie Les Lisières, Roubaix (59) (lire l'avis)

 

« Après s’être intéressé avec talent à l’adolescence d’Elisée Reclus dans son précédent roman, Thomas Giraud a repris sa plume fine et aiguisée pour nous faire découvrir le destin cabossé du musicien relativement inconnu Jackson C. Frank. De l’art de nous rendre curieux et fasciné par une vie que nous découvrons (presque) par hasard. Thomas Giraud creuse son sillon littéraire entre le documentaire, l’imagination, l’hommage, la biographie… et il a le chic pour nous rendre aussi curieux qu’il l’est lui-même ! »

Géraldine, libraire chez Les Biens-Aimés, Nantes (44) (lire l'avis et voir pièce jointe)

 

« Petite pépite arrivée récemment sur nos tables, ce roman lyrique et sensible, d'une beauté grave, m'a happée dès les toutes premières lignes. Inspiré de la vie de Jackson C. Frank, chanteur folk à la carrière éclair qui, frappé par des drames répétés, finira sa vie en errant dans les rues de New-York et sera sauvé, in extremis, par un de ses fans. L'épopée (belle et triste) d'un homme pour qui tout n'avait pourtant pas si mal commencé. »

Librairie Musicalame, Lyon (69) (lire l'avis)

 

« J'ai adoré le bouquin de Thomas Giraud, La Ballade silencieuse, et réécouté pour l'occasion Jackson C. Frank. »

Alexandre Cavallin, Librairie Port Maria, Quiberon (56)

 

« Ça commence par une explosion et du feu. Un ado fauché. Une gueule déglinguée, rafistolée. Un cadeau posé sur un lit d'hosto par un tonton devin : une guitare bien pourrave. Idéale pour se faire la corne au bout des doigts. Puis l'envie d'accrocher le monde sur 6 cordes. Une rencontre avec Elvis et le rêve absolu de botter le cul de Dylan. La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank te ravira si tu aimes la musique qui s'éteint brutalement mais qui te reste fichée dans le cœur comme un pieu. »

Gurvan, Librairie Port Maria, Quiberon (56) (lire l'avis)

 

« J'ai lu La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank (...) ce week-end et bien c'était drôlement, drôlement bien. Du coup j'ai fini par écouter ses morceaux en boucle aussi. L'écriture est vraiment bien, travaillée sans en avoir l'air, c'est fluide et en même temps on sent l'attention portée à chaque mot et surtout au rythme. C'est vraiment; vraiment bien, et puis sans paillettes, sans fard. Bref, j'ai aimé quoi. C'était parfaitement en accord avec le gris normand. Du coup maintenant j'ai envie de lire Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes ! »

Anaïs Ballin, Librairie L’écriture, Vaucresson (92)

 

« Faîtes vous un thé brûlant, mettez l'album de Jackson C. Frank. Il s'agit de jeter le tout et de tout ressentir. Laissez vous guider par la si belle écriture de Thomas Giraud et retrouvez-vous à l'intérieur de l'histoire de l'artiste mythique, le plus célèbre des chanteurs folk inconnus. Sa musique est une pépite, sa voix est d'or, et grâce à ce livre, on comprend pourquoi. »

Librairie La Procure, Tournai (Belgique) (voir pièce jointe)

 

« La musique est un feu intime qui consume celui qui en joue. Les joueurs de blues et de folk en savent quelque chose : Nick Drake, Tim Buckley, Roy Buchanan, Tim Hardin, Danny Gatton…

La liste est longue mais l’un d’entre eux a tout fait pour se faire oublier : Jackson C. Frank.

Le feu est au départ, pour ce jeune américain de l’après-guerre, celui d’un incendie accidentel qui ravage son école et le défigure à jamais. A l’hôpital on lui apporte une guitare pour le consoler. Il apprend tant bien que mal à y jouer et y trouve un salut. Un dérivatif à sa souffrance. Mais il peine à écrire sa propre chanson. Une rencontre improbable avec Elvis Presley va le mettre sur la voie. Un gros chèque l’emmène sur un bateau en route pour l’Europe. Il y compose enfin son premier texte : un blues. A Londres un certain Paul Simon le repère et décide de l’enregistrer. Tout est enfin là, grâce à quelques accords et une voix. La reconnaissance, le succès. Mais le destin n’aime pas qu’on lui force la main.

Le feu, lui, continue de se développer. Du plus profond des os, en passant par le coeur et l’âme, il ne cesse de ronger le corps de Jackson. Le reste ne prends pas.

La suite est une longue hallucination, une agonie, une folie. Le goût amer de l’échec, de la solitude, d’une balle dans l’oeil. Alors il disparaît et on n’entend plus jamais parler de lui. Vous ne connaissiez pas Jackson C. Frank ? Thomas Giraud le connaît lui. Dans son merveilleux roman, La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank, l’écrivain plonge au plus profond de la psyché d’un homme traumatisé. Avec liberté sans doute, mais avec un éminent talent et une précision remarquable. Il évite la facilité d’une biographie littéraire et préfère s’attacher à nous faire ressentir les instants clés d’une vie. Quand tout bascule ou quand tout aurait pu basculer. Jackson C. Frank est mort en 1999 à 56 ans, inconnu de tous ou presque. Sa musique, heureusement, a survécu.

Thomas Giraud est aussi l’auteur d’un autre roman, Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes (éditions La Contre Allée) où il retrace les premiers pas du contemplatif et décalé Elisée Reclus. C’était déjà une réussite. »

Librairie L’Odyssée, Saint-Malo (35) (lire l'avis)

 

« Nouveau coup de cœur dans la catégorie roman, La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank aux Editions La Contre Allée. Durant son enfance dans la petite ville de Cheektowaga (État de New York), Jackson C. Frank réchappe à l’incendie qui ravage son école. Ses brûlures lui valent une greffe au visage et c’est au cours de sa longue convalescence à l’hôpital que son oncle lui offre une guitare. Ce cadeau soulage ses mois de calvaire et sert alors de guide à une voix et une vocation naissantes. Un livre superbe, à lire sans modération. »

Librairie La Marge, Ajaccio (20) (lire l'avis)

 

« [Véro où le Méga coup de cœur du dimanche] Jackson C. Frank : un homme malmené par la vie qui cherchera la grâce sur les chemins du folk. Vacillant, torturé, sensible, à fleur de peau - au propre comme au figuré - il côtoie le succès sans jamais l'atteindre. Il aurait pu être Dylan, il aurait pu suivre les pas d'Elvis, ou se laisser porter par Paul Simon. Mais le son du silence décida pour lui. Thomas Giraud signe ce texte poignant, singulier, infiniment poétique. La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank se murmure à l'oreille des mélomanes… comme un silence entre deux mesures : Magnifique. »

Véronique, Librairie Le Marque-Page, Saint-Marcellin (38) (lire l'avis)

 

« Poignant... Déchirant. Un long blues dont on ne se lasse pas. Sur les pas de Dylan et de l'Amérique folk, ce Jackson a des airs de looser magnifique... Sublime. »

Librairie Decitre, Grenoble (38) (voir pièce jointe)

 

« Poignant »

Librairie Mollat, Bordeaux (33) (voir pièce jointe)

Et en prime, un joli dossier pour fêter les 10 ans de La Contre Allée, à découvrir ici.

 

« Thomas Giraud s’est imprégné de ce destin tragique pour écrire ce qu’on pourrait appeler une biographie poétique. La Ballade silencieuse de Jackson C. Frank est un arpège merveilleux, un roman mélodieux et mélancolique dont les accords ont été choisis avec soin. On place une main sur l’épaule de Jackson, et on se laisse happer par la musique d’une vie. »

Gaël Mahé, Librairie Le Grenier, Dinan (22) (lire l'avis)

Téléchargement