biblio.manche.fr

Partir, marcher, courir vers le nord du monde, là où la blancheur éblouit et atténue la souffrance, tel est le leit-motiv de la narratrice dans ce premier roman de Nathalie Yot. Profondément blessée par une rupture amoureuse, elle fuit cet homme-chien qui la poursuit en pensées. Elle vagabonde, les habits en loques, la conscience de moins en moins claire, en passant par Lille, la Hollande, l’Allemagne jusqu’à la Norvège, croisant des marginaux, tentant d’oublier ses peurs en faisant l’amour, souvent.

 

Sa rencontre avec un enfant abandonné constitue un tournant dans sa vie, elle devient mère avant de basculer dans la faute.

 

Dans ce court roman au style très poétique, Nathalie Yot nous plonge dans le corps souffrant et l’esprit tantôt lucide, tantôt fou de la narratrice. Poussée par une force inouïe, animée par le désir des corps et la curiosité pour les failles d’autrui, elle nous intrigue, nous étonne et nous effraie tour à tour. L’auteure réussit là un portrait de femme déchirant et complexe, avec une écriture qui prend aux tripes. On ne ressort pas indemne du Nord du monde.

 

Un coup de coeur proposé par Adèle (BDM)

 

Pour lire cet article sur le site biblio.manche.fr, c'est ici !

Pour aller plus loin