Bookalicious

Avant même le propos, il y a la forme, comme souvent chez cet éditeur hors-normes qui aime sortir des cases et dépasser les lignes. Le roman commence à Barcelone le 18 mars 1977, jour de la naissance de l’auteur et se poursuit sur 24 heures : plus de 300 pages découpées en 24 heures, et portées par 6 voix qui dessinent 6 espaces-temps et 6 visions complémentaires de la société espagnole aux portes de ses premières élections démocratiques. Avec ces 24 heures dans la vie de l’Espagne post-franquiste, 24 heures pour une polyphonie maillée de politique, l’auteur de 43 ans (dont Frictions et ses pastiches littéraires nous avait transportés) impose un style et une voix d’une originalité déroutantes. Et captivantes.