Le monde de Mirontaine

Un billet  posté le 26 novembre sur son blog par Paolina Di Mirontaine:

"Il arrive, quand on écrit des histoires, en particulier des histoires pour les enfants, que l'on soit amené à les rencontrer, et à parler de ces histoires avec eux. Souvent ils posent des questions. Pour y répondre, il nous faut nous tenir sur le terrain de la simplicité. Quelques mots, quelques images qui, avec le temps, finissent par accompagner notre travail et l'aident à tenir." O. de Solminihac.

Un petit livre adressé aux petits mais aussi aux grands lecteurs qui se propose d'expliquer le métier d'écrivain.

Comment écrire une histoire? L'auteur propose un tourbillon d'idées foisonnantes, des fraises de la réalité au liant du yaourt, des histoires construites à l'image des cabanes pour s'abriter dans l'espace du dedans, même si l'on ne peut rester indéfiniment dedans (quel dommage).

Un subtil exercice de style, en construction, où Olivier de Solminihac réfute son propos  initial pour approfondir la réflexion, pertinente et amusante, sur le travail d'écriture.

Et l'on pioche au détour du précieux petit livre vert des pépites comme "Ecrire une histoire, c'est comme partir faire la révolution armé d'une simple petite cuiller.", "C'est creuser un tunnel, en cachette de tout le monde, de tous les gens qui peuvent vouloir nous surveiller [...]. C'est creuser patiemment, secrètement, durant les heures volées à la vie collective, sans être bien certain de l'endroit où l'on débouchera, ni de la manière dont on s'y prendra, une fois dehors, pour vivre en cavale.".

Coup de cœur.

Lire le billet sur le blog de Mirontaine ici