Le monde libertaire

Un article dans le monde Libertaire, par Olivier Bouly, le 13 mai 2016 :

Un roman révolutionnaire venant d’Espagne, mais qui parle de ... la Hongrie du début du XXe ! De l’opposition à la guerre de certain-es ouvrier-ères, de l’exploitation et la misère dans les usines, des luttes qui mèneront à la méconnue république des conseils en 1919, jusqu’à l’exil.

Véritable saga ouvrière, avec sa vingtaine de personnages ; charge contre la capitalisme ; destin individuel et collectif, personnages fictifs (Örzse Brasz, sorte de "pasionaria" inflexible) et réels (Walter Benjamin) entremêlés. Le roman est aussi intéressant dans sa modernité formelle : écriture fragmentée, répétitions, collage ; multiplicité des narrateurs, différence de registres (citations, récit, théâtre, liste etc...). Isabel Alba réussit son projet : "lutter contre l’oubli, c’est raconter, convoquer le souvenir et décider de le transmettre".

Paru en 2011 en Espagne, nulle doute que ce livre est un écho aux indignados de là-bas et d’ailleurs.

 

A lire sur le site du journal ici