Le Poulailler

Des oignons, des femmes, et de la danse combat by Fabien RIBERY, extrait :

Savoir s’abandonner à ce qu’offre d’inédit le corps aimant est signe de la plus grande liberté.
Rappelant l’échange épistolaire entre Nora et James Joyce, la longue lettre que reproduisent aujourd’hui les excellentes éditions lilloises La Contre Allée est d’une stupéfiante intensité érotique. Un matin de 1961, Egon Bondy, l’auteur des textes du fameux groupe Plastic People of the Universe, ouvre son courrier. Dehors, la terreur stalinoïde infinie, la peur, les cadavres ambulants. Ici, dedans, un cœur qui offre son [bip], et toute son intelligence, sans entrave...

Article complet sur le site du Poulailler ici