Lecteurs.com

Cinq étoiles sur Lecteurs.com

Margot Cotrez

Le 18/03/2018 à 17h47

 

Ce roman retrace le destin malheureux de Jackson C. Frank, musicien folk américain dont l'ambition était de faire mieux que Bob Dylan et qui ne réussira jamais à percer. 

Le livre commence par un événement inattendu, Jackson qui a alors 11 ans va être victime d'une explosion qui a lieu dans une salle de son école à Cheektowaga. Il va survivre à ses blessures mais devra subir une greffe de peau au visage, stigmate qui le marquera à vie. Lors de son hospitalisation, son oncle va lui offrir une vieille guitare, cadeau qui sera une sorte de guide et orientera sa vie future.

Son parcours va être marqué par diverses rencontres décisives dont celle du « King ». A sa sortie de l’hôpital, sa mère l’emmènera visiter la maison d'Elvis à Graceland où Jackson aura la chance de le rencontrer et de partager quelques heures avec lui.

Quelques années plus tard, Jackson va toucher un chèque de dédommagement par les assurances d'un montant conséquent et fera le choix de partir en Angleterre, c'est là-bas qu'il rencontrera Simon et Garfunkel. C'est Paul Simon qui produira son unique album « Blues run the game» qui ne rencontrera jamais le succès tant attendu.

 

J'ai été touchée par les fragilités et les silences de Jackson, blessé à jamais dans sa chair et dans l'âme par son accident.

La plume de Thomas Giraud est sensible, délicate et d'une grande justesse. L'auteur réussit à être neutre et n'impose pas son point de vue. Il parvient à rendre un très bel hommage à ce musicien maudit, abîmé par la vie et donne envie à ses lecteurs de le découvrir. D'ailleurs, suite à la lecture du livre, je suis allée écouter la playlist créée par Thomas Giraud.

« La ballade silencieuse de Jackson C. Frank » est un livre qui marque les esprits et se lit d'une traite, je n'ai pas pu décrocher avant la fin. 

Un énorme remerciement aux éditions « La contre allée. »

 

Pour lire l'avis directement sur le site, c'est par ici.