Lekti-ecriture

Un article du Préfet maritime, daté du 28 août :

Josse pousse Pantani
Infatigable Jacques Josse qui enchaînes les parutions à un rythme de sprinter.
Il y va à fond, et avec entrain. Un gaillard.
Dans son dernier opus, rédigé très sobre sous une couverture de bouton d'or des bords de route, il rend hommage au coureur cycliste Marco Pantani, mort à trente-quatre ans d'une overdose.
Pantani, dit Il Pirata, c'était un sacré grimpeur au crâne chauve, avec bouc, un spécialiste des cotes alpines et pyrénéennes, un fils de pauvres brûlé dans l'ascension de sa propre existence au moment où le vélocipède devenait la grande foire télévisuelle que l'on sait, maquerellée par les chimistes et les cyniques tenants du spectacle et leurs commentateurs stupides comme des jantes.
Il avait décroché (débranché la prise), mais à l'instar de Maradona, il s'était esquinté.
Jacques Josse détaille en 98 moments cette vie agile et douloureuse qui s'est inscrite sur les murs du panthéon des sports, puisqu'on y souffre et qu'on y meurt aussi. 
Lire l'article sur le site de Lekti-ecriture, ici