Les amis du grain des mots

Un billet daté du 12 avril sur le blog des amis des la librairie Le Grain des mots, extrait :

Des immigrés offrant leur force de travail, alignés le long des murs d'une gare, chacun à sa place, prêts à accepter à peu près tout ce qu'on leur proposera, y compris la mort qui peut survenir simplement parce que monte la colère de quelques hommes perdus; des petits chefs qui se soulagent du monde en humiliant, tyrannisant et terrorisant celles qui ne peuvent leur répondre, écrasée par les exigences de productivité d'un centre d'appel; des victimes dont on reconnaît quelques droits, mais auxquelles on impose surtout un devoir, celui du silence et de l'oubli; des hommes et femmes qui se comprennent surtout dans l'incompréhension et la violence, ordinaire, banale, terriblement banale et ordinaire...

Lire le billet complet sur le blog ici