L'Humanité

Article paru dans l'Humanité du 24 mai 2018, par Alain Nicolas. Pour le lire directement, suivez le lien ou ouvrez la pièce jointe.

 

La vie de musicien de Jackson C. Frank commence à l'hôpital. C'est là qu'il reçoit sa première guitare. Jackson est le dernier des enfants de Cleveland Hill à être hospitalisé, après l'incendie de l'école. Quatorze d'entre eux sont morts, la plupart ont eu de légères brûlures. Lui passera des mois, seul, subissant greffe après greffe. Son visage se sera qu'imparfaitement reconstitué et sa jambe, où les greffons sont prélevés, demeurera raide. 

Reste la guitare. Elle fera de lui le "meilleur des chanteurs oubliés des années soixante". C'est son histoire que raconte Thomas Giraud, avec l'attention à ces petites choses si importantes qu'il avait montrée dans Elisée, avant les ruisseaux et les montagnes. Les arbres, la neige, le vent, les bagonles, tout ce qui fait la vie de ce chanteur qui ne fait qu'un seul disque, mais qui fut aimé de Paul Simon, Marianne Faithfull et de tant d'autres, avant de se murer dans le silence, sont la matière de ce livre dense et émouvant.

Alain Nicolas

Téléchargement