Librairie Coiffard

Conseillé par Stéphanie de la Librairie Coiffard

« Quelque chose me trotte dans la tête depuis que j'ai fini "Assommons les poètes", et "Témoin", lu dans la foulée. Pourquoi le métier de poète-reporter n'existe-t-il pas partout en France, partout dans le monde? Les poètes devraient être universellement reconnus. Ils seraient nos hérauts, peut-être même nos héros. 

La parole de Sophie G. Lucas est indispensable. Implacable, engagée, résistante, cette femme a des yeux, des oreilles ; les sens à l'affût (même celui de l'humour), elle nous dit avec ses mots. Elle nous réveille, elle nous éveille.

"Assommons les poètes", clin d'oeil à Baudelaire et à son poème "Assommons les pauvres" est à mettre en toutes les mains, à glisser dans toutes les poches, à conserver dans toutes les bibliothèques! »

 

Pour lire l'article directement sur le site, c'est ici.