Revue Texture

Jacques Morin - Les lectures de Jacmo 2018

 

Sophie G. Lucas : « Assommons les poètes ! »

 

L’auteure l’indique en postface : il s’agit d’ « un cahier de notes », à la limite du blog, du journal et du feuilleton. On est à cheval sur des choses vécues surtout, et aussi d’autres inventées. L’écriture de Sophie G. Lucas garde toujours sa fibre sociale, mais cette fois, la focale se retourne sur elle-même, c’est sa condition de poète, « métier » inconfortable s’il en est, qui est au centre du livre. Que ce soit dans les ateliers d’écriture avec des publics très variés, que ce soit à Dunkerque ou Montréal, que ce soit avec Alice de Carroll ou le Jack Kerouac, chaque texte est l’occasion d’écrire, ce qui est premier, mais aussi d’écrire avec, puisque le cheminement est toujours accompagné d’un autre auteur, et d’une œuvre, citée et donnée en référence. 

Il n’empêche que l’ensemble, composé de ces chroniques, articles, épisodes et autres récits convergent vers la même définition du poète ici et aujourd’hui. Dans sa vie de tous les jours et ses activités de subsistance, en dehors des sentiers habituels… Ainsi le recruteur de l’agence pour l’emploi lui dit dans son langage brut : « Vous n’êtes pas assez fixée dans la réalité », la définissant paradoxalement assez finement. Avec ce recueil de vie, Sophie G. Lucas assume pleinement sa condition de poète, forcément en marge de la société. 

 

(10 €. La Contre-Allée. BP 51060 - 59011 Lille Cedex.)

 

Pour lire l'article directement sur le site, c'est par ici.