Roberto Scarpinato reçoit le prix Paolo Borsellino 2012

17ème édition, Prix national pour la légalité et l'engagement social et civile, Il a reçu le patronage du Président de la République pour la grande valeur sociale reconnue à la manifestation.

En 2008, le prix Borsellino a obtenu le prix "Flare" de l'Union européenne (seulement 3 prix en Italie sur 70 projets éducatifs primés en Europe).

 

"Avec un extraordinaire sacrifice personnel, payant un prix très élevé pour son engagement en défense et pour la promotion des valeurs de la légalité, il a fait condamner, entre autre, Andreotti pour ses rapport avec la mafia. Après le massacre de la Via D'Amelio, il est le promoteur de la révolte des substituts contre le procureur en chef Giammanco, responsable d'avoir progressivement isolé Giovanni Falcone.

Entre 2008 et 2010, en tant que directeur du Département mafia-économie, il séquestre à la mafia des biens pour une valeur de 4 milliards d'euros.
En tant que procureur, il a mené des enquêtes fondamentales sur les rapports entre mafia et franc-maçonnerie, entre mafia et économie et surtout sur la "négociation" entre l'Etat et Cosa Nostra en 1992.
En s'inspirant des mêmes principes et des mêmes valeurs qui ont animés la vie de Paolo Borsellino, le prix national Paolo Borsellino 2012 est attribué à M. Scarpinato. " Le jury 2012

 

Le jury est composé par les journalistes Sandro RUOTOLO (Rai), Francesco LA LICATA (La Stampa), Sandro PALAZZOLO (Repubblica), Lirio ABBATE (Espresso), Maurizio DE LUCA (Espresso). Ce sont tous de grands noms du journalisme d’enquête italien, spécialisés dans les thématiques concernant la mafia et la corruption.

 

Pour aller plus loin