Dans Le Sommeil d'Europe, la narratrice se remémore son arrivée à Vienne trente ans plus tôt. A l’époque, la jeune japonaise reçoit une bourse pour étudier la musique classique en Autriche. Elle découvre la ville lors de ses promenades matinales, se trouve être de plus en plus fascinée par l’architecture viennoise, son histoire, sa peinture et sa littérature (Brueghel, Hofmannsthal...). C’est ce nouveau souffle culturel qui lui inspirera de nouveaux projets de composition, et lui vaudra d’être invitée à la découverte de nouveaux horizons européens : Berlin.  Dans la capitale allemande où elle s’installe, elle fait de nombreuses rencontres ; un guitariste australien qui ne souhaite parler qu’anglais, l’autrichienne Maria-Theresia qui vit avec un Slovène, et Polina qui vient d’Ukraine. Ces rencontres l’amènent à s’interroger sur la question des frontières, de l’identité et de l’appartenance à un territoire.

Retrouvez plus d'informations dans le catalogue des 10 ans.

Yoko Tawada

Yoko Tawada vit en Allemagne depuis 1982, et s'est installée à Berlin en 2006. Elle a étudié la littérature à Tokyo à l'université de Waseda d'où elle est originaire, à Hambourg et à Zurich. Elle est l'auteure de pièces de théâtre, poèmes, essais et de nombreux romans dont sept sont traduits aux éditions Verdier.

Bernard Banoun (traducteur)

Bernard Banoun est professeur de littérature allemande des XXe et XXIe siècles à Sorbonne Université. Ses domaines de recherche sont la littérature allemande contemporaine, l'opéra, l’histoire de la traduction. Il a traduit entre autres Maja Haderlap, Thomas Jonigk, Werner Kofler, Josef Winkler.

Téléchargement