Aline Allein

Extrait :

Gens du Huit Mai, c’est d’abord un projet d’écriture en résidence, pour restituer la mémoire des habitants d’un quartier d’Aulnoye-Aymeries (Nord-Pas-de-Calais) en pleine rénovation urbaine. Oui, mais collecter des paroles, c’est une chose, savoir les restituer fidèlement, et ordonner les anecdotes en est une autre. Ce petit bouquin a des allures de journal intime scribouillé à plusieurs mains : c’est la polyphonie qui nous marque dans les bribes de discours teintés de tendresse de Driss, Patricia, Nordine, ou Ginette ; coup de maître, Jean-François Pocentek nous donne la définition de la mixité sociale au quotidien, comme ça, l’air de rien…

Lire la suite ici