Cariño – Paris

Ce récit poignant écrit dans les années 1930 décrit le quotidien de la vie d’un groupe de femmes qui travaillent dans une pâtisserie du Madrid du début du 20e siècle : tâches quotidiennes, organisation et solidarité et pensées de ces travailleuses qui se battent pour obtenir le simple pain qui nourrira leur famille.

Un texte d’ambiance tout en sensibilité et en même temps un témoignage féministe, prolétaire, et à sa façon très politique.