L'atelier - Paris

"Avant, seules deux voies s'ouvraient aux femmes : celle du mariage ou celle de la prostition."

Dans le Madrid des années 30, trouver un travail quand on est une modeste jeune fille est une gageure. Mathilde réussit pourtant à se faire embaucher dans un salon de thé. Une place jugée confortable, malgré le dur labeur et un misérable salaire. A travers son histoire, sa vie au quotidien, Luisa Carnés témoigne de sa condition d'employée, à l'heure où des revendications syndicales se font entendre dans la rue.