Le Monde diplomatique

Une chronique de Christophe Goby, dans l'édition de janvier 2015 :

"Isabel Alba "retrouve" à Madrid les carnets d'un certain Matias Bran qui relatent l'histoire des travailleurs de Budapest. Grace à ces cinquante-deux cahiers et à la valise des souvenirs familiaux de son personnage, elle entreprend de raconter le mouvement ouvrier hongrois durant la Première Guerre mondiale avec ce prenier volume d'une puissante saga très précisément documentée. A Budapest, dans l'usine d'armement Weiser, des prolétaires, interpellés par les premiers syndicalistes, découvrent la pensée de Rosa Luxemburg. Ce récit, qui recourt à des formes multiples, y compris à celle du scénario et du théatre brechtien, rend également compte du malheur des soldats sur le front, et des exécutions. Bientot, le Danube traine ses cadavres entre Buda et Pest, la variole emporte les hommes. La révolte de 1918 dans la capitale laissera encore des morts sur le pavé. Et les conseils ouvriers naissent dans le sillage de la révolution allemande..."

Téléchargement