Mots pour mots

Un premier roman étonnant et parfois envoûtant, une écriture qui se démarque et parvient à créer une atmosphère singulière. Pour toutes ces raisons, il faut avoir la curiosité de s'aventurer dans les chemins moins empruntés, la "contre-allée" (voilà un livre qui colle parfaitement au nom de sa maison d'édition :-) ), et passer les piles de best seller et autres mastodontes de l'édition pour aller dénicher ce petit volume bleu.

La narratrice décide de partir vers le Nord, prendre du champ, laisser derrière elle les séquelles d'une douloureuse rupture amoureuse. Un voyage improvisé, peut-être une fuite. Nord de la France, Allemagne, Pays-Bas puis enfin la Norvège et le cercle polaire. Un effort physique qui favorise l'introspection et une sorte de dépouillement intellectuel. Entre pèlerinage (ça aurait pu être le chemin de Compostelle) et vagabondage (le début pourrait être celui de Patagonie Express de Paul Théroux). Des rencontres la retiennent parfois pour quelques jours ou quelques semaines. Elle s'oublie, tente de mettre la douleur à distance. Jusqu'à la rencontre qui la fait basculer vers un ailleurs totalement inconnu en lui montrant la possibilité d'un amour maternel... mais sera-t-elle capable de la reconnaitre ?

L'auteure nous offre une exploration des ravages de la dévastation des sentiments, jusqu'à la perte de tout repère. L'héroïne se perd, se réinvente dans ce nouvel amour, s'enferme dans une nouvelle exclusivité qui devient une exclusion.

Un texte très dérangeant, des fulgurances d'écriture. Une vraie découverte.

 

Pour lire cet article sur le blog Mots pour mots, c'est ici !

Pour aller plus loin