Quilombo – Paris

A nouveau une belle lecture que l'on doit aux Editions La Contre Allée; et qu'on a diablement hâte de partager !

Née dans une famille d’ ouvriers, Luisa Carnés commence à travailler très tôt, dès l’ âge de 11 ans. De son nouvel emploi dans un salon de thé, elle tire, en 1934, le roman qui la consacre, Tea Rooms (femmes ouvrières), un roman-reportage d’ une surprenante modernité qui s’ inscrit dans la tradition de ce genre littéraire apparu dès les années 1920. Saluons également l'excellent travail de la traductrice Michelle Ortuno ! Bonne lecture !